"It's a Small World After All..."

Dans un message précédent, je faisais part de quelque chose d'important pour moi, comme quoi j'ai, depuis plusieurs années, beaucoup de mal à identifier qui je suis, d'où je viens, et à trouver une attache à un pays particulier. Peut-être aussi que j'y accorde beaucoup plus d'importance qu'une grande majorité de gens parce que mon identité personnelle n'est pas simple à comprendre, contrairement à ceux qui ne sont "que" d'un pays, et/ou d'une ethnicité particulière.

Dernièrement, j'ai trouvé des réponses, et ce qui est "amusant", c'est que j'ai trouvé des réponses dans ce grand pays d'immigrants que sont les USA =). J'ai dernièrement compris que je fais partie de ceux qu'on appelle les "Cross-Cultural Kids", grâce à un Allemand d'origine chinoise/vietnamienne. La définition d'un cross-cultural kid est la suivante: "A Cross-Cultural Kid (CCK) is a person who has lived in—or meaningfully interacted with—two or more cultural environments for a significant period of time during developmental years.” - Ruth E. Van Reken

GlobeWithTitleAujourd'hui et dans le futur, de plus en plus de monde sont/vont devenir des CKKs. C'est une définition qui englobe finalement beaucoup de gens, en passant par les traditionals Third-Cultural Kids, c'est à dire les enfants qui ont vécu dans deux ou plusieurs pays dû au travail d'un/des deux parents ; les métisses et/ou bi-culturels, soit un mélange de deux/plusieurs "races" ou de deux/plusieurs cultures ; les enfants d'immigrants ; ceux de réfugiés ; les enfants de minorités ; les enfants internationaux adoptés ; et pour finir les Third-Cultural Kids domestiques, c'est à dire les enfants dont les parents ont bougé plusieurs fois dans un même pays, mais dans plusieurs parties du pays (example en France: vivre à Paris plusieurs années puis aller à Nice). Les identités personnelles sont d'autant plus compliquées à définir que généralement, un CKK ne fait pas partie que d'une "catégorie", mais de plusieurs.

cultural2Toujours est-il que d'avoir pu enfin posé un mot pour me définir m'a fait énormément de bien. J'ai fais quelques recherches par la suite et je suis tombée sur un forum dont je suis littéralement tombée amoureuse, non pas qu'il soit extraordinaire, très actif ou même "design", mais parce que c'est la plus grande communauté virtuelle de CCKs que je me suis empressée de rejoindre. J'ai pu lire d'amazing stories de gens des quatre coins du monde dont beaucoup de gens qui ont voyagé encore plus que moi et ma famille. J'ai aussi compris que ce que j'ai déjà ressenti, l'impression de n'appartenir à aucun groupe bien défini, l'impression de n'avoir pas de "home where I belong", le fait que je n'arrive pas à m'identifier comme française tout comme je ne m'identifie pas comme chinoise, ou encore le fait que plus tard, je veux travailler à l'international sans me stabiliser quelque part ne sont pas que des pensées que je suis seule à avoir, mais que plusieurs personnes possèdent également. J'ai ris franchement en lisant pourquoi être un TCK "sucks", en reconnaissant exactement ce que je pense, mais j'ai aussi souris en lisant ce qu'on considère comme les forces d'un TCK, telles que l'ouverture d'esprit, la tolérance, l'impossibilité d'être raciste, le fait qu'être mobile n'est pas un problème pour nous... J'ai aussi lu que le terme que j'employais depuis un moment pour me définir "citoyenne du monde" n'est pas que mon expression, mais qu'au contraire plusieurs gens l'emploient également "world citizen", et au risque de passer pour une madeleine, j'ai vraiment eu envie de pleurer en lisant ça.

3Et maintenant que j'ai pu définir qui je suis et compris que je ne suis pas la seule, j'ai l'impression que ma vie a pris du sens, que ma façon de pensée, mes idées et mes goûts ont également trouvé une source (au risque de paraître pompeuse ^^"). Je me suis souvent demandée pourquoi je suis née dans un pays où je suis d'une ethnie minoritaire et pourquoi je ne parle pas la langue de mes origines, ou encore pourquoi le monde et ses civilisations me fascine tant, pourquoi j'adore avoir des amis métisses qui représentent à eux une partie du monde ou encore pourquoi le projet de vivre dans un autre pays que la France plus tard me trotte dans la tête.. Je pensais aussi que j'aurais un grand mal du pays, de la France, depuis que je suis aux Usa, mais pourtant je m'y sens si à l'aise! Maintenant, je commence à comprendre et je crois que je peux avancer vers le futur sereine, et peut-être même que tout cela pourra m'être utile ou m'aider dans le futur international qui nous entoure.

"Je me suis fait une vie, une famille, un pays
Je suis bien ici [...]
Je suis un nomade, je suis chez moi où on m'a accueilli
" (Corneille, Terre)